Rouen siège de la préfecture de Normandie : réaction de Yanic SOUBIEN

L’Etat a confirmé ce vendredi le choix de Rouen comme siège de la préfecture de la future région Normandie. Cette décision ne doit pas être le prétexte à des surenchères politiciennes ou à de nouveaux épisodes de concurrence entre les villes normandes. Elle doit, au contraire,  constituer une étape d’un processus plus large visant à une Normandie unie donc équilibrée.

 
De ce point de vue, les annonces de l’Etat sont conformes aux attentes exprimées par les acteurs régionaux : Rouen, Caen et Le Havre, mais aussi d’autres villes normandes, accueilleront différentes structures de l’Etat, garantissant sa présence et son action dans toute la région. Les écologistes plaident depuis plusieurs mois pour une vision décentralisatrice et multipolaire de la future Normandie : construire la région, faire Normandie, ce ne peut consister à  installer toute l’administration dans une seule ville, ou penser que tout le développement régional viendra, comme par rayonnement, d’un seul ensemble. La décision de l’Etat est donc un premier pas dans cette direction. 
 
Au cours de la campagne des élections régionales, et dans les semaines qui suivront l’installation de la nouvelle assemblée, nous soutiendrons cette vision, et plaiderons notamment pour l’installation à Caen du siège de la future Normandie. 

Remonter